« Le Faron fête la musique »

 ÉLÈVES DES CLASSES DE CUIVRES DU CONSERVATOIRE TPM

concert musique classique Toulon

samedi 20 juin 2020 à 11h00

« Le Faron fête la musique »

Artistes

 ÉLÈVES DES CLASSES DE CUIVRES DU CONSERVATOIRE TPM

Programme

Téléphérique : tarif réduit aller-retour

En partenariat avec le Conservatoire TPM & la RÉDIF

Trompette, Trombone, Cor, Tuba sont des « Cuivres » qui font partie de la grande famille des instruments à vent. Ils sont très sonores et conviennent particulièrement à la musique d’extérieur. Constitués d’un tube en laiton (alliage cuivre-aluminium) enroulé sur lui-même, de longueurs diverses, plus le tube est long, plus le son est grave ; un cor par exemple mesure 3m50 et un tuba contrebasse mesure 5m50. Ces instruments sont munis d’une embouchure à une extrémité du tube (par laquelle on souffle) et d’un pavillon à l’autre extrémité d’où sort le son amplifié. Les différences de sonorités sont dues à plusieurs facteurs : forme de l’embouchure (cuvette en U ou en V), forme plus ou moins conique ou cylindrique du tuyau, qualité du métal employé pour la fabrication du pavillon, forme du pavillon, et beaucoup d’autres raisons plus subtiles. Le musicien souffle dans l’embouchure en faisant vibrer ses lèvres. Les notes aiguës s’obtiennent avec une vibration rapide des lèvres (en resserrant), tandis que les notes graves sont produites avec une vibration moindre des lèvres (avec un souffle plus large). La plupart de ces instruments trouvent leurs origines dans la haute Antiquité, avec une différence importante : les pistons ou les clés n’existaient pas alors.

La trompette, au son haut et clair, a toujours été associée aux arrivées princières, royales ou impériales et aux événements destinés à impressionner une grande foule. Son utilisation remonte à l’Antiquité. Les Romains la nommaient Lituus

Le trombone, dont la forme ancienne, la Saqueboute, remonte au Moyen-Âge est, depuis son invention, muni d’une coulisse qui, divisée en sept positions, permet de moduler de façon continue (glissando) la hauteur du son. Avec sa sonorité imposante et très puissante, mais modulable donc proche de la voix, il a longtemps été associé à l’idée de la parole divine,

Le cor est la variante moderne d’un instrument fort ancien déjà connu dans l’Antiquité, mais c’est à la Renaissance qu’il commence à résonner dans les chasses. Transformé au XVIIème siècle, il va pouvoir s’intégrer à l’orchestre. Il est le cuivre le plus difficile à maîtriser car il joue souvent sur des sons très aigus par rapport à sa note fondamentale (la plus grave de l’instrument).

Le Tuba, dont le nom vient d’une grande trompette Romaine, est un gros instrument en forme d’entonnoir hélicoïdal. C’est l’instrument le plus volumineux et celui qui produit les sons les plus graves de la famille des cuivres. Le tuba moderne possède de 3 à 5 pistons qui permettent de modifier (comme dans la trompette et le cor modernes) la longueur du tuyau sonore. .La vibration de l’embouchure produit un son qui est amplifié et enrichi par le corps de l’instrument. [Monique Dautemer]

Autour du concert

En cas d’intempéries : Annulation

Autres concerts pouvant vous intéresser

Date de l'évenement

samedi 20 juin 2020 à 11h00

Lieu de l'évenement

Théâtre de Verdure du Mont Faron

Partager

En image